Le sucre

DONNÉES - Saviez-vous que 92% du sucre produit au Canada est produit à base de canne à sucre ? - Saviez-vous que, selon Agriculture et agrolimentaire Canada, l'Alberta est la seule province qui produise encore aujourd'hui du sucre à partir de la betterave à sucre ? (Plus d'informations.) - Saviez-vous que la dernière raffinerie de sucre de betterave au Québec, située à Mont-Saint-Hilaire, a été rachetée par Lantic vers 1975, qui l'a aussitôt fermée ? QUESTIONS - Où peut-on se procurer du sucre produit à 100% avec de la betterave à sucre cultivée au Canada ? - Entre le sucre de betterave et le sucre d'érable, lequel est le plus écologique à produire ? - Existe-t-il d'autres alternatives naturelles et locales au sucre de canne ? Oscar ----- Je ne peux pas me prononcer sur ta question concernant la culture de la bettrave à sucre et l'érable à sucre car je ne connaît pas assez bien ces 2 types de productions. Par contre, je peux te dire que le miel est une excellente alternative aux sucres en général. Ce qui est dommage, c'est, que l'agriculture intensive nuit grandement au travail de nos chères amies les abeilles, qui ont un rôle primordial de polinisation, donc de reproduction des espèces végétales. En France, on vient tout juste d'interdire l'utilisation dans l'agriculture d'un insecticide nommé "Gaucho" auquel on doit l'extermination de milliards d'abeilles... Je n'ai pas de détails concernant le Québec mais je me doute bien que la situation n'est pas très reluisante! Je crois que le miel (ainsi que le sirop d'érable comme tu l'as mentionné) est d'après moi une belle alternative locale par rapport au sucre de bettrave. Je vais vous dire franchement, je ne porte pas le sucre raffiné dans mon coeur, qu'il soit de bettraves locales, de canne à sucre, sirop de blé, sirop de machin, etc... J'ai réalisé il y a quelques années que je souffrais d'hypoglycémie. C'est en lisant le livre de Danièle Starenkij '''Le mal du sucre''' que j'ai compris cela. J'ai lu ensuite le livre de William Dufty '''Sugar blues, le sucre, cet ami qui vous veut du mal'''. J'ai particulièrement aimé ce livre, il est extremmement complet. Il explique comment, à travers les siècles, la culture de la canne à sucre à fait des ravages tant au niveau humain (esclavagisme) que pour la santé des peuples:"...les peuples qui vivent dans des conditions prétendument primitives et arriérées ont d'excellentes dents et une admirable santé générale. Ils mangent des aliments naturels, non raffinés de leur propre région. Dès que le contact avec la "civilisation" entraîna l'importation de denrées '''raffinées et sucrées''', commença une dégénérescence d'une manière qui fut observable avec précision en l'espace d'un seule génération." (extrait de Nutrition et dégénérescence physique: Une comparaison des alimentations primitives et modernes et de leurs effets par le Dr Weston A. Price) Je ne vais pas ici vous faire un cours sur les sucres raffinés (ou tout autre aliment raffiné comme la farine par exemple), le sujet est très vaste. Ce que je peux vous dire c'est qu'il vaut mieux ne pas en manger du tout, si vous voulez en être convaicus, vous avez la possibilité de lire les livres ci-hauts mentionnés. En ce qui concerne le miel, il contient des antibiotiques naturels synthétisés par les abeilles c'est ainsi que "des microbes capables de se développer dans des sirops de sucres concentrés ne peuvent subsister dans le miel"(Dr C. Kousmine dans Sauvez votre corps Le miel pasteurisé est à bannir puisqu'il a été chauffé et ne contient donc plus ces précieux antibiotiques. Le miel, en fonction du sol où croissent les fleurs butinées, peut être extremmement riche en oligo-éléments (cuivre, fer, magnésium, iode, manganèse, silicium, bore, chrome, etc.) Il peut contenir aussi des vitamines: A, E, K, C, B1, PP, B2. Il est aussi riche en divers ferments. Il renferme bien sûr des glucides de 75 à 82%. On retrouve aussi dans le miel des grains de pollens des plantes visitées par les abeilles, le pollen étant reconnu pour être un bon rééquilibrant nerveux, un protecteur de la flore intestinale et il contient aussi certaines substances hormonales facteurs de croissance. Il est de plus antiseptique et cicatrisant. (source:Dr C.Kousmine) Malheureusement, en tant qu'hypoglycémique, je doit aussi éviter le miel, non pas parce qu'il est raffiné bien au contraire, mais parce que c'est un sucre simple qui est trop rapidement assimilé par l'organisme, qui a plutôt besoin de sucres lents comme les céréales complètes, qui puissent lui fournir de l'énergie sur une plus longue période sans traumatiser le pancréas...Il y en a long à dire sur ce sujet... Les symptômes de l'hypoglycémie sont très nombreux et sournois, en voici quelques-un: * Dépression * Anxiété * Phobies * manque d'énergie * irritabilité * insomnie * allergies * maux de tête * douleurs dans le dos, à la poitrine, dans le ventre * alcoolisme * etc. "Le mal du sucre...Vous n'en mourez pas! Mais il vous donne l'envie d'ête mort." Beaucoup de gens d'abord diagnostiqués maniaco-dépressif ou schizophrènes on vu leur état s'améliorer considérablement en adoptant un régime pour hypoglycémique. En effet, le métabolisme du glucose sanguin affecte directement notre système nerveux, nos muscles, c'est la nourriture de notre cerveau. Ainsi, si on se nourrit de sucre raffinés, de farines blanches, on ne peut nourrir correctement notre cerveau qui lui ne peut plus faire son travail et cela engendre de graves troubles. C'est archi-simplifié ce que je viens d'écrire, mais c'est pour vous donner au moins l'envie dans savoir plus sur le sujet. Le Dr en pschiatrie Abraham Hoffer parle de 35 à 50 % de la population atteinte par l'hypoglycémie (aux Etats-Unis) et le Dr Alan H. Nittler parle lui de 80 % de la population nord-américaine qui en est affectée. Julie Charbonneau ----- Citation: {| border="5" cellspacing="5" cellpadding="2" | Dès que le contact avec la "civilisation" entraîna l'importation de denrées raffinées et sucrées, commença une dégénérescence d'une manière qui fut observable avec précision en l'espace d'un seule génération." |} Je lisais il y a quelques minutes l'histoire d'un peuple assimilé à la civilisation de façon aussi drastique, mais exprimée par un conte (1er extrait), que j'ai pour le moment en anglais Je l'inscris dans Cultiver chez soi, vu les questions plus profondes sur la culture présentes dans le conte Mais pour le miel, j'ai la même question qui me vient sur toute situation d'élevage: pour quelle raison faire travailler d'autres espèces pour nous nourrir (la situation m'apparaît injuste, bien que ma culture prétende que l'animal n'en souffre pas...) ? J'ai cherché ce soir sur ce sujet quelques textes... sur l'écologie des abeilles: http://www.vegetus.org/honey/ecology.htm et voir la dernière partie : "Environmental Impact of Sweeteners" sur l'intelligence des abeilles (section "Les critères expérimentaux de la conscience") et l'éthique envers les insectes http://www.cahiers-antispecistes.org/article.php3?id_article=230 sur l'usage des abeilles pour leur miel: http://www.vegsource.com/jo/qa/qahoney.htm "We do not need to choose between exploiting humans or bees in order to satisfy our sweet tooth. sur des alternatives aux pratiques d'exploitation http://www.btinternet.com/~bury_rd/bee.htm Quant au miel dans une optique locale: de: http://consultus.qc.ca/valmiel/ * plus de 95% des Québécois ne consomment pas de miel régulièrement * environ 75% du miel consommé au Québec est un miel d'importation, le Québec ne satisfaisant que 25% de ses besoins * le Québec comptait moins de 250 apiculteurs en 2001. Ils étaient cinq fois plus nombreux il y a 15 ans, 8 fois plus il y a 25 ans. Quant à lui, le reste du Canada compte près de 11,000 apiculteurs. * le Québec produit, de façon relativement stable, seulement 5% du miel produit au Canada, par contre 80% du miel du pays vient des provinces de l'Ouest * moins de 10% des entreprises apicoles produisent près de 70% du miel québécois * moins de 5% du miel consommé au Québec vient d'apiculteurs artisans * plus de 90% des contenants de miel vendus au Québec, bien que contenant du miel québécois, contiennent d'importants mélanges de miel étranger au Québec particulièrement d'Argentine et de l'Ouest canadien. * plus de 75% du miel vendu au Québec a été mélangé à des miels provenant de champs pouvant contenir ou contenant effectivement des (OGM), la majeure partie étant du miel de soja (canola) produit dans l'Ouest canadien * le miel canadien est généralement banni des pays membres du Marché commun à cause de sa forte teneur en OGM (au moins 50%) * 98% du miel produit au Québec ne rencontre pas les normes généralement proposées par les organismes de certification bilologique ... jusqu'à ce soir, j'en prenais des fois, sans suffisamment y penser... Michael ----- J'avoue qu'effectivement, je n'aime pas l'idée d'asservissement des animaux ou insectes pour notre bénéfice personnel, c'est pourquoi j'ai toujours opté pour des productions biologiques et artisanales qui ont plus, normalement, un esprit de coopération entre vivants que d'asservissement. Je crois sincèrement que l'on devrait apprendre ou plutôt réapprendre à consommer les aliments tels que la nature nous les offres. J'ai parlé du miel en remplacement du sucre raffiné car pour moi c'est une 1ère étape. Demander aux gens de laisser tomber la sucre du jour au lendemain, c'est parfois comme si vous leur disiez qu'on doit leur arracher un bras...Les habitudes sont fortement encrées, et dans le corps et dans l'âme... Je te remercie Michael pour les informations sur le miel et les abeilles, je vais tout de suite consulter les liens que tu as donnés. Pour les OGM, c'est une réalité à laquelle on peut difficilement échapper, que ce soit pour le miel ou toute autre denrée alimentaire (médicaments, etc.). Ca fait déjà des années qu'on nous en fait bouffer sur le continent nord-américain sans nous en parler...Ici en France, il y avait un moratoire depuis quelques années qui empêchait les OGM d'entrer en Europe pour l'alimentation humaine. Le moratoire a été dissout il y a quelques mois à cause évidemment des pressions des lobbys. Il y a pleins de collectifs anti-OGM qui se sont formés dans toutes les régions de la France, plusieurs régions font le choix commun de refuser les OGM, il y a de plus en plus de faucheurs volontaires (car les essais en pleins champs existent malgré les supposées interdictions), la population s'affiche clairement, selon les sondages, contre les OGM. C'est aberrant, plus on dit les refuser, plus on nous les impose. Le fauchage volontaire reste la seule voie pour se faire entendre, pour démontrer l'anti-démocratie dont on est victime et les faucheurs se font arrêter...!!! Julie Charbonneau ----- En parlant de miel, dans le journal ce matin, j'ai lu que les hydromels (vin de miel) de la compagnie Intermiel, sont fait à partir d'ingrédients biologiques cultivés sur place... À propos de l'érable... On récolte en moyenne 20 gallons de sève par érable, à chaque printemps. Mais il n'y a pas juste la sève qui est utilisée, mais aussi ses cendres et sa potasse. "Le premier genre d'engrais potassique qui a été utilisé pour aider à la culture des plantes potagères. En 1850, les cendres d'érable représentaient 4/5 de la production de potasse en Amérique. Les betteraves, et autres légumes, adorent ces cendres. Et celles-ci aident aux sols acides. Il suffit d'en ajouter un tout petit peu au compost, et ensuite à la terre." La cendre servait également à laver les vêtements et lessiver le maïs. C'était le "savon du pays", autrefois. L'eau et le sirop d'érable sont dépuratifs, reminéralisantes, légèrement laxatives et vermifuges. Comme n'importe quel aliment, il suffit de ne pas en abuser, et d'écouter son corps... J'ai une référence, parmi bien d'autres, pour consommer des produits de l'érable biologiques: Ferme Le Crépuscule Yamachiche 1819-296-1321 http://www.fermelecrepuscule.com/ Ils s'en trouvent dans les épiceries d'aliments naturels, mais pas toujours à l'année...Il est important d'en acheter du bio car, "Il faut s'assurer qu'il n'y ait pas eu utilisation des fameuses pilules de formaldéhyde. C'est facile de détecter dans une érablière si on en a utilisé, parce qu'il y a toujours un résidu du matériel de support de la pilule dans le fond de l'entaille. L'utilisation de ces pilules est maintenant illégale mais il y a tout un marché noir qui s'est créé." Références: Danièle Laberge Site internet sur le formaldéhyde: http://www.geneve.ch/maisonsante/fr/themes/risques/formaldehyde.html Marie-Andrée ----- Je viens de découvrir une autre alternative locale au sucre : le '''jus de raisin'''. Les céréales Corn Flakes et Spelt Flakes de Nature's Path (une entreprise canadienne) sont édulcorées au jus de raisin biologique. Je suis par contre déçu de constater que presque toutes les autres céréales de cette entreprise qui se dit écologiste sont édulcorées au jus de canne évaporé. Je ne crois pas que le Québec produise un jour assez de raisins pour le transformer en édulcorant et ainsi subvenir à ses besoins en sucre+. Je crois par contre que le jus de raisin est une alternative intéressante qui pourrait complémenter notre sirop d'érable, notre miel et nos autres édulcorants, question de réduire notre dépendance au sucre de canne importé, faute de réduire notre dépendance au sucre. +''Comme vous l'avez exprimé plus haut, le sucre est un faux besoin.'' Une autre alternative au sucre extrait de la canne : le fructose de maïs. Il goûte comme le sucre blanc, est à peu près deux fois plus sucré et deux fois plus cher (ce qui finit par revenir au même), n'est pas plus sain ni malsain que le sucre blanc. Je ne suis pas encore arrivé à déterminer la provenance du fructose de maïs vendu en épicerie, mais j'imagine qu'il doit s'en produire ici vu que le maïs abonde dans cette province. Oscar ----- Si le fructose de maïs n'est pas bio, il faudrait s'assurer qu'il ne vient pas de maïs modifié génétiquement (avec le soya et le canola, le maïs est une plante pour laquelle des OGM sont autorisés pour culture en champs et consommation humaine! Malheureusement!). D'autre part, beaucoup du maïs qu'on voit dans les champs au Québec est destiné aux animaux de ferme (qui mangent des variétés différentes, moins sucrées au goût que celles que nous apprécions) et la maïsiculture à grande échelle est pratiquée à beaucoup d'endroits en Amérique du Nord et même ailleurs au monde... Il faudrait donc vérifier la provenance auprès du fabricant, car ça peut venir de très loin, malgré qu'on produit beaucoup de maïs ici. Lucie ----- Je suis totalement d'accord avec ton propos, Lucie. C'est pourquoi le fructose que j'ai acheté l'autre jour, c'est du bio en provenance d'Europe. J'ai appris récemment que le tiers des terre cultivées au Québec sont ensemencées d'OGM, surtout du maïs, et il serait donc effectivement difficile de trouver du maïs propre, à cause des contaminations qui peuvent avoir lieu. C'est pourquoi je trouve très dommage que la culture de la betterave à sucre ait été abandonnée au Québec dans les années 70. Je trouve tout de même intéressant de spéculer sur ce qui peut être produit ici. Oscar ----- Pour répondre à la question d'Oscar, dans son premier message, la culture de la betterave pour son sucre semble difficile au niveau de sa production. De plus, nous devons faire affaire à une usine pour la transformer en sucre raffiné. Ce n'est pas plus écologique que l'érable, ou l'on encourage alors l'exploitation des arbres. Il faut se rappeller que le sucre n'est pas une denrée essentielle à notre subsistance. Dans la plupart des aliments, il y en a déjà(fruits, céréales,...) à l'état naturel. Marie-Andrée ----- Intervention perdue de Mickaël ----- Quand j'ai fait quelques téléphones à St-Hilaire, lieu de la dernière raffinerie de sucre à betterave au Québec, on m'a dit que la production de sucre à betterave avait cessé parce que Lantic avait tout racheté. Donc, la betterave à sucre n'est pas nécessairement difficile à produire ici. C'est plutôt la concurrence écrasante de Lantic qui a mis fin à cette culture. Mais en effet, le sucre n'est pas un besoin essentiel. J'ai moi-même entrepris de diminuer graduellement ma consommation. J'ai commencé à acheter du lait de soya Natura non sucré, que je trouve aussi bon que l'original, mais qui est plus local parce qu'il ne contient pas de sucre de canne, forcément importé. Par contre, je crois que le sucre reste un besoin psychologique ou culturel pour la plupart des gens, que la plupart des gens vont continuer à en consommer, et que c'est donc important de proposer des alternatives locales au sucre de canne. Si nous nous abstenons du sucre de canne parce que la canne à sucre est importé de monocultures industrielles du Sud, et si nous nous abstenons du sucre de betterave parce que sa production est "chimique", et si nous nous abstenons du miel parce que sa récolte opprime les abeilles, et si nous nous abstenons des produits de l'érable parce que leur production est considérée anti-écologique, et si nous nous abstenons de fructose de maïs parce que celui qui serait produit ici serait à base de maïs transgénique, sommes-nous condamnés à abandonner le sucre ? Mickaël a raison quand il dit que « le sucre raffiné ne fait pas que de masquer le véritable goût de notre nourriture ». Nous usons souvent du sucre à mauvais escient. Mais bien utilisé, le sucre peut mettre en valeur le véritable goût de la nourriture, et il reste à mon avis une denrée intéressante. La médecine ayurvédique reconnaît même au sucré des vertus médicinales. Tout est une question d'équilibre, et la modération a bien meilleurs goût que l'ascétisme ! Ceci dit, quel sucre pouvons-nous encore utiliser tout en respectant nos valeurs ? Je ne vois plus que le stevia. Il y a justement un message sur ce forum traitant du ''stevia'' : "Faire pousser du stévia dans votre jardin". http://jepermaculture.forumactif.com/viewtopic.forum?t=99 Voici un site qui dénonce la dépendance au sucre : http://www.sanssucre.org/ Oscar ----- La poudre de malt est une autre alternative au sucre. * blé germé, séché et moulu * sécher au four à 65'C (150'F) pendant 8 heures * broyer au mélangeur, conserver dans un pot au frais * remplace les substances sucrées ou édulcorants Référence: Renée Frappier "Le guide de l'alimentation saine et naturelle" Marie-Andrée -----
Groupes:

Wiki

  • Vous devez tout d'abord vous connecter pour pouvoir poster des contributions dans ce groupe.

Notifications du groupe

Ce groupe offre un flux RSS. Ou s'abonner à ce flux personnalisé du site :