Offre d'ÉCO-STAGE (non-étudiant) au GRIP UQAM

Quelqu'un a été trouvé !

Éco-stage automne 2010, mandat de stage

Nom de l'organisme : Groupe de Recherche d'Intérêt Public – UQAM 

Poste occupé par le/la stagiaire : Agent.e de mobilisation

Conditions générales :

• Stage de trois mois, du 15 septembre au 10 décembre 2010;

• Stage réalisé dans le cadre du programme Éco-stage de Katimavik (voir

www.ecostage.qc.ca) ;

• 4 jours semaines (30 heures environ) auprès de Sentier Urbain;

• Un jour semaine – travail sur un projet communautaire à définir;

• Allocation de subsistance de 1200 dollars par mois pendant 3 mois (15

septembre au 10 décembre);

• Soutien d’un coordonnateur de projet Éco-stage. 

Critères d’admissibilité

  • Être citoyen canadien ou avoir le statut de résident permanent
  • Être résident du Québec
  • Avoir entre 18 et 35 ans (au moment du départ)
  • Avoir complété des études collégiales en environnement ou toute autre discipline pertinente à l’analyse ou à la réalisation de projets environnementaux. Une expérience solide et démontrable en environnement constitue un atout
  • Démontrer un intérêt marqué pour les questions environnementales et le développement durable 
  • Être en bonne santé (un formulaire médical doit être complété)
  • Être disponible à temps plein pendant toute la durée du stage

Description du mandat de stage : 

En collaboration avec le/la responsable général et le/la responsable aux communications du Conseil Exécutif de l'organisme, l’agent.e de mobilisation aura pour mandat de contribuer :

-           à la diffusion de la vision et des revendications de l’organisme ;

-           à la promotion des activités, du journal et des recherches dans le domaine de l'écologie sociale ;

-           à la conception et l'élaboration des outils de promotion des activités et du recrutement de l'organisme ;

-           à la promotion de l’esprit critique et de l’écologie sociale auprès de la communauté étudiante.

Tâches (au choix du ou de la stagiaire):

-           Participer à l’organisation des activités (atelier d’éducation populaire, journées/semaines thématiques, colloque, conférence, débat) en lien avec la mission du GRIP UQAM;

-           Coordonner la programmation et l’élaboration des Ateliers d’intérêt public pour la session d’automne 2010 en tant que responsable du comité mis en place à cet effet ;

-           Aider à confectionner ou actualiser les outils d’éducation relative à l’environnement (guides, dépliants, kiosque d’information, etc.) pour les comités ;

-           Aider à l’élaboration des stratégies de communications organisationnelles ;

-           S’il y a lieu, développer des partenariats avec d’autres organismes afin d’offrir des ateliers autour des enjeux et de la vision du GRIP UQAM ;

-           Faire la mise-à-jour et l’entretien du site web et des autres sites de réseaux sociaux du GRIP UQAM ;

-           Aider à la promotion le programme d’Échange de recherches communautaire-universitaire  (Community-University Research Exchange – CURE) en collaboration avec les autres GRIP du Québec (Concordia et McGill)  (http://qpirgconcordia.org/cure/) ;

-           Être en charge de l’affichage et de la promotion des activités ;

-           Développer des outils de promotion originaux et créatifs pour faire connaître le GRIP UQAM auprès de la communauté ;

-           Établir et entretenir des liens avec les médias ;

-           Assister le/la responsable aux communications dans la promotion et la distribution du Journal d’Intérêt public (http://www.linteretpublic.net/) ;

-           Procéder à l’archivage du centre de documentation et de recherches pour les besoins de l’intégration des ouvrages à la Librairie alternative (http://alternativelibraries.org/);

-           Assister le coordonnateur/trice du GRIP UQAM dans ses tâches administratives;

-           Participer à l’élaboration de l’historique du GRIP UQAM et des GRIPs du Québec

-           Assister le/la responsable générale dans la mise en place d’activités de recrutement, de formation, et d'intégration des nouveaux bénévoles à l'organisme.

-           Participer aux réunions du Conseil exécutif si désiré

Objectifs du stage :

-           Développer des connaissances en écologie sociale, agriculture urbaine, l’alimentation locale, etc.

-           Contribuer au développement et à la démocratisation d’alternatives écologiques concrètes favorisant l’autonomie collective au sein de la communauté universitaire (jardins collectifs, cuisine collective, groupes d’achats d’aliments biologiques, etc.)

-           Connaître et appuyer le mouvement étudiant et écologiste

-           Développer des aptitudes de gestion de projet et de communications organisationnelles

-           Se familiariser avec le fonctionnement des organismes à but non lucratif qui valorisent l’autogestion et les principes antiautoritaires

 Profil du/de la stagiaire

 Exigences particulières (qualité de français écrit, connaissance d’un logiciel spécialisé, flexibilité d’horaire, etc.) :

-           Autonomie, initiative et sens de l’organisation

-           Maîtrise du français écrit

-           Disponibilité occasionnelle les soirs de semaine

-           Compréhension des enjeux théoriques des courants de l’écologie politique

-           Un atout : Engagement en faveur de l’écologie sociale (non-anthropocentrisme, anti-autoritarisme, autonomie collective, décroissance, anticapitalisme, etc.) 

Diplômes et expériences :

-           Expérience, études ou intérêt en communications

-           Expérience ou intérêt pour l’animation de groupes et les activités éducatives

-           Expérience ou intérêt pour la gestion de projet et l’organisation événementielle

Contexte d’intervention

Mission de l'organisme :

Par, pour et avec la communauté uqamienne, le GRIP réfléchit sur les enjeux socio-écologiques qui touchent directement et indirectement tous les individus et toutes les sociétés présentes et futures.

Devant les défis posés par la crise écologique (changements climatiques, perte de biodiversité, rupture des mécanismes naturels de régulations, etc.) due à l’activité humaine, le GRIP travaille, recherche et s’appuie sur des modèles politico-économiques alternatifs, existants et à construire, fondés sur le développement d’initiatives locales, communautaires et écologiques axées sur la démocratie participative, la coopération et le partage des connaissances et des ressources.

En remettant en question le productivisme, la croissance économique illimitée ainsi que la culture économiciste dominante, le GRIP réinterprète et réaffirme, de manière non utilitariste, l’interdépendance des humains entre eux (entraide et solidarité) et entre les humains et les écosystèmes (l’humanité dans la nature).

Engagé dans une réappropriation critique de l’espace physique, culturel et symbolique, grâce à la sensibilisation, la concertation, la transdisciplinarité et la mise en relation des partenaires intra et extra uqamiens dans un but d’autonomie collective et de convivialité humaine, sa mission est d’encourager, dans la communauté, le sentiment d’appartenance au projet d’une société écologique et conviviale.

Description du projet :

Depuis maintenant 15 ans, le GRIP-UQÀM est un observatoire critique, une pouponnière d’idées et un lieu de diffusion permettant d’envisager le changement social en offrant des informations et des outils à la communauté uqamienne afin de mieux saisir les enjeux qui y sont reliés!

Le Groupe de recherche d’intérêt public de l’UQAM est un organisme sans but lucratif géré par les étudiants et étudiantes de l’UQAM. À l’instar de l’ensemble des GRIPs d’Amérique du Nord, qui forment un réseau de plus de 200 organisations, la mission première du GRIP-UQAM est d’allier le savoir universitaire et le dynamisme étudiant à la réalisation de projets bénéfiques pour la communauté. Ses efforts sont canalisés vers la recherche, la sensibilisation et l’action à propos de questions sociales et environnementales. Par contre, ses réflexions et ses actions dépassent le cadre strictement institutionnel. En effet, le GRIP se penche sur des problématiques qui touchent les étudiants.e.s en tant que citoyens et citoyennes et espère ainsi contribuer à l’émergence d’une citoyenneté critique et engagée.

Les comités actuels du GRIP-UQAM:

          Aliments d’ici

          CÉTACÉ (Collectif Étudiant à la Transformation Alimentaire Communautaire et Écologique)

          CRAPAUD (Collectif de Recherche sur l’Aménagement Paysager et l’Agriculture Urbaine Durable)

          Centre de documentation

          Groupe d’achat bio

          Comité journal d’Intérêt public et soirée thématique

          Comité Anti-Capitaliste

          Alliance Romaine

          ÉCOmenstruELLE 

Aujourd’hui, le GRIP souhaite devenir le groupe de référence en matière d’environnement à l’UQAM. La promotion des idées de l’écologie sociale et la mobilisation étudiante autour de la mise en place d’alternatives écologiques devient primordial afin de réaliser la mission du GRIP UQAM. Ces efforts communs viseront à faire connaître les alternatives et idées que proposent l’organisme afin que le GRIP puisse prendre une place centrale au sein de l’université dans l’élaboration de l’éco-société de demain.

 Impact sur le travail de l'organisme :

Le GRIP UQAM entame cet automne une année charnière afin de pouvoir éventuellement accéder à une plus grande autonomie au sein de l’UQAM. Afin de répondre aux critères exigés pour devenir un groupe d’envergure (http://www.vie-etudiante.uqam.ca/projetsetudiants/outils/guides/Pages/groupesenvergure.aspx) et ainsi assurer une plus grande stabilité financière, les membres de l’organisme redoubleront d’efforts afin de faire connaître le travail effectué par les différents comités en faveur de la cause écologique. En soutenant la mobilisation et la logistique des activités, l’agent.e de mobilisation deviendra la clé pour l’émancipation de l’organisme en permettant aux membres du GRIP de se concentrer davantage sur l’élaboration du dossier lui permettant de devenir un groupe d’envergure. 

Impact sur la communauté / le quartier / la population ciblée par l'organisme

Dans une perspective de changement social en faveur d’une plus grande harmonie entre les humains et la nature, nous croyons que les initiatives du GRIP UQAM favorisant l’autonomie collective gagnent à être connues. L’agent.e de mobilisation contribuera à faire germer ces idées pour un changement social auprès de la population étudiante (et au-delà !) afin que celle-ci se positionne en faveur d’une société plus juste et plus écologique 

 Contacts :

 Pour Éco-stage :

Cédric Jamet, Coordonnateur

514-868-0898 (2253)

cjamet[at]ecostage [dot] qc [dot] ca

Pour le GRIP-UQAM :

Danie Royer

grip[at]uqam [dot] ca

514 987-3000 p. 4077

Groupes:

Wiki

  • Vous devez tout d'abord vous connecter pour pouvoir poster des contributions dans ce groupe.

Notifications du groupe

Ce groupe offre un flux RSS. Ou s'abonner à ce flux personnalisé du site :