Éco-stage GRIP-UQAM automne 2011

Avis à tous: on vous encourage fortement à diffuser le projet ci-dessous si vous connaissez des personnes qui pourraient être intéressées: partagez l'événement, invitez vos amis à consulter le projet, etc. Bref, passez le mot! Éco-stage et le GRIP-UQAM sont à la recherche d'un(e) stagiaire pour un projet de stage portant sur les enjeux de l'autonomie alimentaire, cet automne. Voyez plutôt: Description du mandat En collaboration avec l’équipe de coordination de l'organisme, le ou la chargé.e de projet aura pour mandat: - l’organisation, en collaboration avec les comités chapeautés par le GRIP, d’une semaine thématique à l'UQAM sur la question de l'autonomie alimentaire qui se tiendra en novembre; - de participer à la campagne de mobilisation intitulé ""Les questions d'intérêt public"" qui vise à sonder les préoccupations socio-écologiques de l’ensemble de la communauté étudiante de l’UQAM, afin de les amener à se regrouper et développer des initiatives inter-disciplinaires pour agir sur ces enjeux. La semaine thématique s'inscrit dans cette démarche; - à la diffusion de la vision et des revendications de l’organisme, ainsi qu’à la promotion de l’esprit critique et de l’écologie sociale auprès de la communauté étudiante par le biais d’activités diverses prévues par l'organisme (conférences, ateliers, kiosques, etc.). Tâches : - Coordonner la programmation et l’élaboration de la semaine thématique sur l’autonomie alimentaire. S’il y a lieu, développer des partenariats avec d’autres organismes afin coordonner les ateliers autour ces enjeux ; - Récolter des témoignages et des interventions en rapport à la campagne « Les questions d’intérêt public », à l’aide de divers outils médiatiques (vidéos, émission radio, blogue, réseaux sociaux, etc.); - Faire la promotion de la semaine thématique et de la campagne « Les questions d’intérêt public » ; - Établir et entretenir des liens avec les médias ; - Assister l’équipe de coordination dans la mise en place d’activités de recrutement, de formation, et d'intégration des nouveaux bénévoles et des nouveaux comités au sein de l'organisme. Contexte de réalisation Mission de l'organisme : Par, pour et avec la communauté uqamienne, le GRIP réfléchit sur les enjeux socio-écologiques qui touchent directement et indirectement tous les individus et toutes les sociétés présentes et futures. Devant les défis posés par la crise écologique (changements climatiques, perte de biodiversité, rupture des mécanismes naturels de régulations, etc.) due à l’activité humaine, le GRIP travaille, recherche et s’appuie sur des modèles politico-économiques alternatifs, existants et à construire, fondés sur le développement d’initiatives locales, communautaires et écologiques axées sur la démocratie participative, la coopération et le partage des connaissances et des ressources. En remettant en question le productivisme, la croissance économique illimitée ainsi que la culture économiciste dominante, le GRIP réinterprète et réaffirme, de manière non utilitariste, l’interdépendance des humains entre eux (entraide et solidarité) et entre les humains et les écosystèmes (l’humanité dans la nature). Engagé dans une réappropriation critique de l’espace physique, culturel et symbolique, grâce à la sensibilisation, la concertation, la transdisciplinarité et la mise en relation des partenaires intra et extra uqamiens dans un but d’autonomie collective et de convivialité humaine, sa mission est d’encourager, dans la communauté, le sentiment d’appartenance au projet d’une société écologique et conviviale." Description du projet : La semaine thématique pour l'autonomie alimentaire vise à faire connaître auprès des étudiant.e.s de l'UQAM les projets développés par le GRIP (cuisine collective, agriculture urbaine, groupe d'achats, ateliers pratiques, etc.) et par des groupes partenaires, afin que davantage d'étudiant.e.s puissent en bénéficier, sur le plan de leur santé, de leur budget et de leur appartenance à de tels projets collectifs. Les ateliers qui seront offerts durant cette semaine visent également à accroître les connaissances de base des étudiant.e.s en production et transformation alimentaire ainsi que leur compréhension des enjeux socio-écologiques qui entourent cet aspect de la vie. Le projet vise ainsi un engagement de la communauté étudiante pour une plus grande autonomie collective en matière d’alimentation au sein de l’UQAM ainsi que dans leurs milieux de vie respectifs. Cette campagne s'inscrit dans un projet plus général intitulé ""Les questions d'intérêt public"", qui amène les étudiant.e.s à trouver des pistes de réponses et des initiatives à leur portée face à des questions qui les préoccupent, quant à l'état du monde au plan social et écologique. Le GRIP UQAM réunit et soutient des étudiant.e.s de différents domaines afin qu'ils et elles réalisent des projets de recherche, de sensibilisation et d'action sur ces questions d'intérêt public. Le projet est-il réalisé en partenariat avec : Trois comités du GRIP : - Aliments d'ici ; - le Collectif de recherche en aménagement paysager et en agriculture urbaine durable (CRAPAUD) ; - le Comité étudiant à la transformation alimentaire communautaire et écologique (CÉTACÉ). Plusieurs associations étudiantes de l'UQAM, les Services à la vie étudiante (SVE-UQAM) ainsi que des organismes communautaires en sécurité alimentaire (nous sommes membres de la Table sur la faim et le développement social du Montréal Métropolitain) Profil du / de la stagiaire - Autonomie, initiative, entregent et sens de l’organisation - Maîtrise élémentaire des outils de communications (blogue internet, réseaux sociaux, etc.) - Maîtrise du français écrit - Disponibilité occasionnelle les soirs de semaine - Un atout : Engagement en faveur de l’écologie sociale (non-anthropocentrisme, anti-autoritarisme, autonomie collective, décroissance, anticapitalisme, etc.) Diplômes et expériences : - Avoir participé à diverses alternatives en sécurité alimentaire développées par les organismes communautaires; - Être sensible aux causes de l'insécurité alimentaire chez les étudiant.e.s; - Comprendre les liens entre l'autonomie alimentaire et d'autres enjeux écologiques et sociaux; - Avoir déjà étudié à l'UQAM (un atout). -- Livrable(s) Le travail effectué par l’éco-stagiaire visera à ce que la communauté étudiante s'approprie davantage la mission du GRIP, en faisant connaître les possibilités de s’impliquer activement dans la communauté pour le développement d’une société écologique et viable. Plus précisément, cela se traduirait par l'implication de plusieurs dizaines de nouveaux étudiant.e.s dans les initiatives existantes au GRIP et par l'émergence de nouveaux projets autour des questions d'intérêt public qui auront été identifiées au cours de la démarche, projets que le GRIP pourra poursuivre au cours des mois suivants la fin de l'écostage. Conditions générales : • Stage de trois mois, du 31 août au 29 novembre; • Stage réalisé dans le cadre du programme Éco-stage de Katimavik (voir www.ecostage.qc.ca) ; • 4 jours semaines (30 heures environ) auprès du GRIP-UQAM; • Un jour semaine – travail sur un projet communautaire à définir; • Allocation de subsistance de 1000 dollars par mois pendant 3 mois; • Soutien d’un coordonnateur de projet Éco-stage. Contacts : Pour Éco-stage : Mariem Fafin, chargée de projet 514-868-0898 (2261) Pour le GRIP : Danie Royer co-coordonnatrice 514-987-3000 x4077
+
Groupes:

Wiki

  • Vous devez tout d'abord vous connecter pour pouvoir poster des contributions dans ce groupe.

Notifications du groupe

Ce groupe offre un flux RSS. Ou s'abonner à ce flux personnalisé du site :