Sujet de forum

Abondance de tomates

(Image Wikipedia)

C'est le temps des tomates québécoises !

Plusieurs producteurs nous ont signalé une abondance de tomates. Donc, c'est le temps pour des achats en quantité, pour des conserves, etc.

Matelas santé

Bonjour, Je cherche des écales de sarrasin, rôties si possible, et de la laine brute (alpaga ou autre) en quantités suffisantes pour fabriquer un matelas santé. Quels sont vos prix / où puis-je m'en procurer ? Merci

Remplacer le vinaigre balsamique

Je trouve le vinaigre balsamique délicieux... Mais il vient d'Italie! Inspirée par ce site, j'ai créé une petite recette, un mélange d'ingrédients québécois qui le remplace bien, ayant le même genre de goût acide et sucré avec une note boisée. 1 part de sirop d'érable
3 parts de vinaigre de cidre
3 parts de jus de pomme (celui qui est brun et vendu réfrigéré) Je ne sais pas si ça se conserverait longtemps, je le fais à mesure en petites quantités (1 part = 1 c. à thé et 3 parts = 1 c. à table). Sûrement qu'au frigo ça se garderait quelques jours. Lucie ----- C'est toute une découverte ! Moi aussi je raffole du vinaigre balsamique pour mes vinaigrettes, mais je suis un cuistot trop conventionnel pour avoir pu élaborer une recette pour le remplacer. Cette découverte est à mes yeux la preuve que manger local n'appauvrit pas notre expérience gastronomique, mais au contraire l'enrichit en nous forçant à expérimenter et à faire preuve de créativité. Oscar

Huiles et autres produits du terroir

Il n'y a pas d'huiles faites au Québec qui se vendent dans les magasins de produits naturels. Mais au Marché des Saveurs au Marché Jean-Talon on peut trouver des huiles, vinaigres, ...faits ici, et artisanals. Ces producteurs ne peuvent fournir plusieurs commerces, c'est pourquoi il est difficile d'en trouver. Il y en a bio et d'autres non. Ce sont tous des produits du terroir, et les prix sont chers, mais ça vaut la peine de bien s'alimenter et de les encourager! C'est un choix autant individuel que de société... Il y a des producteurs d'huiles au Québec, seulement je n'ai pas les références. Je sais qu'à Vaudreuil ils en font de la bio. Mais dans les magasins, c'est difficile d'en trouver... Marie-Andrée ----- C'est vrai qu'il est difficile de trouver des huiles du Québec! D'ailleurs, l'huile d'olive, c'est bien bon, mais malheureusement, il n'y a pas encore de Mont des oliviers au Québec! Pour la cuisson, l'huile de tournesol peut remplacer l'huile d'olive puisqu'elle supporte aussi bien la chaleur. Il y avait un kiosque de producteur d'huile de tournesol bio du Québec, à la fête biopaysanne de la Tohu. Il s'agit de la ferme Champy (située à Upton). Par contre, je ne sais pas si on trouve leur huile dans les épiceries naturelles. J'y reviendrai si je trouve plus d'infos... Martine ----- Sur le site d'Équiterre j'ai trouvé des fermes qui produisent des huiles végétales, dont celle-ci: Ferme Champy senc
Upton
450-549-4510

Le filia

Une personne de ma connaissance m'a fait découvrir le filia. C'est une culture de bactéries lactiques qui transforment le lactose du lait en acide lactique, détruisent les bactéries intestinales nuisibles et assurent un environnement sain et favorable à l'assimilation, à la production de vitamines et à l'élimination, semble-t-il. Il faut que quelqu'un vous donne 1/2 t de filia. Vous y ajoutez 4 tasses de lait bio, vous laissez ça à température de la pièce pendant 18-24h, et c'est prêt. Ça donne un produit laitier un peu suret, parfois cottonneux, parfois plus liquide, et qui fait de grands fils quand on le verse, d'où son nom. C'est plus digestible que le lait, moi je le mange avec mes céréales. Si des personnes étaient intéressées, j'ai un peu plus de documentation et quelques recettes. Je peux aussi partager la culture de départ. Jacinthe Laforte ----- Je sais que les épiceries santé vendent des sachets de bactéries/levures/enzymes permettant de fabriquer chez soi du fromage, du yogourt et du kéfir. Le filia est-il aussi disponible dans les épiceries santé ? Oscar

Comment remplacer le riz ?

Au Québec, le riz occupe une place de choix dans notre alimentation. J'en consomme personnellement d'énormes quantités, étant un natif du Salvador et un grand amateur de cuisines d'Asie. Je dirais que le riz compose facilement le tiers de mon alimentation. Le tiers de mon alimentation n'est donc pas local. Je suis très dépendant d'un produit importé d'Asie ou de Californie. C'est pas très écologique comme aliment de base pour un Québécois ! Heureusement, j'ai récemment découvert une alternative intéressante au riz : le boulghour ! Le boulghour, qui est fabriqué à partir de blé cuit, séché puis broyé, donne un grain qui se consomme comme le riz. La saveur et la texture sont légèrement différentes, mais cette différence est très subtile, et nous retrouvons dans le boulghour les mêmes avantages que dans le riz : un plat d'accompagnement léger, satisfaisant et facile à préparer. De plus, le boulghour est à base de blé, et peut donc être produit au Québec ! Connaissez-vous d'autres céréales qui peuvent remplacer avantageusement le riz, et qui sont produites localement ? Oscar ----- L'orge et le semoule de blé dur (couscous) sont des excellents substituts, même si le goût et la texture ne sont pas pareils, il suffit de s'habituer! Marie-Andrée ----- J'ai écris que j'avais récemment découvert une alternative très intéressante au riz : le boulghour. En effet, lors d'un voyage de recherche au 5e Rendez-Vous Bio de Victoriaville, j'ai goûté à du riz qui n'était pas du riz, et quand j'ai demandé ce que c'était, la demoiselle au comptoir de la cafétéria a répondu que c'était du boulghour. De retour à Montréal, j'ai donc acheté, enthousiaste, du boulghour en vrac, j'en ai cuisinié et j'en ai mangé... Quelle mauvaise surprise ! Ce n'était PAS la céréale que j'avais mangé à Victoriaville ! Le boulghour ne ressemble en rien au riz ! Mais alors, qu'elle est cette céréale mystérieuse que j'ai mangé à Victoriaville ?

Épeautre

Oscar viens d'apprendre que l'épeautre peut se cultiver localement. Il a trouvé ceci sur l'Internet : (http://www.sciencepresse.qc.ca/archives/quebec/capque0302i.html) === Citation: === {| border="5" cellspacing="5" cellpadding="2" | === L’épeautre === (..) Importé en Europe, il a été cultivé intensivement jusqu’au début du siècle, pour sa grande résistance aux pathogènes et aux conditions climatiques hostiles. La culture de ce grain a survécu, selon Jean Duval, un agronome en agriculture biologique, en dépit de l’apparition de blés à haut rendement (le froment et le blé dur), parce qu’il était parfois mieux adapté ou par souci de préserver des cultures traditionnelles. (...) On dit de son grain qu'il est vêtu parce que le son (enveloppe du grain) est attaché au grain, contrairement aux autres blés. Cette caractéristique explique l’étape supplémentaire du décorticage avant qu'on ne puisse moudre le grain -'''ce qui le rend moins intéressant pour une culture commerciale'''+. (...) Au Québec, par contre, cette culture est nouvelle : '''une quinzaine de fermes seulement produisent de l’épeautre'''+, selon Jacques Côté des Aliments Trigone à St-François-de-Montmagny. (...) '''Le climat québécois semble être favorable à cette culture : la neige protège bien les grains du froid, alors qu’en Ontario, où la culture de cette céréale se fait depuis plus longtemps, les hivers trop doux entraîneraient un grain de moins bonne qualité'''+. |} + C'est moi qui souligne ''Question'' : Savez-vous quelles fermes québécoises produisent de l'épeautre et du kamut ? Oscar ----- J'ai trouvé deux endroits qui produisent ces céréales. Épeautre: http://pages.globetrotter.net/cjvalton/ Marie-Andrée ----- Il semble que la Milanaise (en Estrie) produise du kamut et de l'épeautre. Cependant, d'après leur site Internet, il dise que la demande étant tellement forte qu'ils importent aussi une partie de leurs céréales. Mais lesquelles ? Et à quelle proportion ? Je vais prendre contact avec eux dans les prochaines semaines pour leur demander ... Plus proche de Montréal, Au moulin bleu à St-Roch-de-l'Achigan, semblent produire de l'épeautre, du sarrasin et d'autres céréales. Mais ce n'est pas clair non plus sur leur site Internet s'ils importent ou non. À contacter aussi ! http://www.aumoulinbleu.com/ Arthur ----- Quelqu'un sais si le petit épautre est cultivable au québec? Car j'ai déjà lut que le petit épautre avait besoin de 12 mois pour produir... mais je n'ai lut ça qu'a un seul endroit et je ne me souvient plus c'est ou... alors espérons que c'était n'importequoi:P! AnarPointFinal ----- je ne sais pas si Arthur a trouvé réponse auprès des producteurs qu'il suggérait, la question peut leur être posée à nouveau au besoin. ça peut pousser l'épeautre au Québec, on connait Robert Patenaude à Lacolle qui en cultive ainsi que les Valton. Robert on lui en a acheté pour notre cuisine collective lorsqu'on est allés aux pommes. c'est délicieux, c'est comme un riz brun très consistant. c'est bon de le tremper quelques heures avant de le cuire sinon c'est long. en fait il y a une vingtaine de producteurs d'épeautre québécois bio : www.produitsbioquebec.info voir dans le menu : toutes les régions - produits d'origine vegetale Michael
Syndiquer le contenu